TGS

Aujourd’hui, les associations font face à un défi de taille, la baisse des subventions publiques. Une étude datant de 2017 montre que les subventions publiques ont diminué en six ans de 17 % pour les associations, notamment via la baisse des contributions des communes. Et cette tendance ne va pas s'arrêter. Les associations doivent donc trouver d’autres sources de financement pour faciliter leur organisation et le développement de leurs actions.

 

Utiliser des solutions financières propres

Il existe de nombreux autres moyens pour développer les ressources financières des associations.

Première solution pour le financement des associations : instaurer des cotisations pour les adhérents. Les membres de l'association doivent participer financièrement à son fonctionnement. Beaucoup d'associations sportives et culturelles utilisent ce système de cotisations. Il permet de financer les achats d’équipements ou de matériels. Le montant et la durée de la cotisation sont alors fixés par les statuts de l'association.

Les associations ont également la possibilité de mettre en place des activités lucratives. Outre l’apport d’argent, ces actions offrent de la visibilité à l'association et renforcent son ancrage local, de quoi recruter de nouveaux membres. Ces activités se traduisent par l’organisation de manifestations, la vente de produits ou services, l'organisation de loteries ou tombolas… Il existe de nombreuses possibilités pour collecter des fonds par ce biais, il suffit d'être créatif. Attention, ces manifestations et ventes doivent restées à caractère exceptionnel et servir uniquement les besoins de financement de l'association.

 

Collecter des dons

Le don et le mécénat sont des ressources non négligeables. En 2017, elles représentent 5% des ressources financières des associations.

Le don est une source de financement essentielle pour les associations et les opportunités sont très larges. En effet, les associations peuvent solliciter des dons auprès des particuliers, des entreprises ou d'autres organismes. Pour ce faire, il convient de monter une véritable campagne d'appel aux dons ciblée sur les personnes et entités proches ou sympathisantes de l'association. Outre les dons en numéraires, les associations peuvent également bénéficier de dons en nature de la part de particuliers ou d'entreprises. Il peut s'agir de produits, de matériel, de conseils ou de compétences utiles à l'association.

Pour les entreprises, parrainer une association permet de gagner en visibilité au niveau local et d'afficher les valeurs qu'elle défend. C'est pourquoi, il est important pour les dirigeants associatifs de savoir communiquer et mettre en avant les avantages du parrainage de l'association.

Grâce au mécénat d'association, une source de financement non-négligeable, les entreprises et particuliers peuvent également bénéficier d'avantages fiscaux ! Pour tout savoir sur le mécénat et le parrainage, découvrez tous les conseils de Cécilia Burgaud, avocate fiscaliste chez TGS France.

Pour collecter des dons, les organismes à but non lucratif peuvent tirer profit du crowdfunding. Il s’agit d’un principe de levée de fonds pour collecter des financements importants de la part d’un grand nombre de personnes. Le montant moyen obtenu sur ce type de plateforme est de 4000 €.

Contactez-nous