Les textes n’ont pas prévu ce cas, et la jurisprudence n’a pas eu à se prononcer à ce sujet. 

Les textes prévoient que la suspension du contrat de travail en raison d'absences due au salarié ou du fait de l'employeur, ont des conséquences sur le déroulé de la période d'essai.

Si les congés, la maladie ou l'accident de travail suspendent la période d'essai, il a été jugé, d'une manière plus générale, que toute absence entraîne une prolongation, au plus équivalente, à la durée de la période d'essai sauf si cette absence est due à l'employeur.