TGS

Industrialisation : quand votre start-up passe du mode artisanal au mode industriel

Le 01.07.2019 0 commentaires
Industrialiser sa start-up

preambule_article_start-up_industrialisation.png

Journal de Bord de Juliette

Je suis dans la salle d’attente. J’attends patiemment que mon interlocuteur se libère. C’est la deuxième fois que je rencontre ce partenaire industriel que l’on m’a recommandé à plusieurs reprises dans mes réseaux.

L’enjeu est énorme pour Class of Wine : transformer en produit ce qui n’est aujourd’hui qu’un prototype de verre de vin connecté ! Une nouvelle fois, j’ai été coachée par mes co-pilotes, qui m’ont expliqué les étapes par lesquelles je devais passer… et les pièges à éviter.

La parole des experts

Juliette vivait un moment délicat lorsque nous avons posé les bases de l’industrialisation de son offre. Nous avons senti une baisse d’énergie, et elle était parfois impatiente. Son projet était au centre de sa vie, alors que pour ses interlocuteurs, elle n’était qu’un client parmi d’autres. Il était vraiment temps que le premier verre de vin connecté Class of Wine arrive dans les mains de ses clients ! Mais pour cela, elle devait se poser les bonnes questions.

Qu’est-ce que l’industrialisation pour une start-up ?

La phase d’industrialisation, c’est le passage de la R&D à la fabrication en série, de la création d’une offre à sa réalisation.
La transition du projet au produit est une étape clé dans la vie d’une start-up, qui implique de penser en amont à la production et à la logistique.

Comment industrialiser la production d’une start-up ?

La start-up qui souhaite industrialiser son offre a deux possibilités :
- L’option artisanale, en fabriquant soi-même : cette méthode peu coûteuse permettra de répondre vite aux premières demandes, mais elle est très chronophage et ne permettra pas de répondre en termes de volume.
- L’option industrielle, en confiant la mission à un professionnel : plus coûteuse, cette formule répondra aux aspects normatifs, et le cas échéant à une forte demande.

Dans tous les cas, la phase d’industrialisation est une étape importante dans la vie d’une start-up et nécessite souvent un financement extérieur.

Financer votre phase d’industrialisation

Les start-ups cherchent en premier lieu à lever des fonds pour financer l’industrialisation de leur offre. Elles ont bien raison de le faire ! Les financements obtenus permettront à l’entreprise de confier la sous-traitance à différents prestataires. Par exemple, un prestataire pour produire un moule, un autre pour l’électronique, un autre pour le packaging, et un dernier possédant la technologie adaptée.

Mais ne foncez pas tête baissée ! Car la phase d’industrialisation est encore considérée comme de la R&D par la Banque Publique d’Investissement (BPI) ou l’administration. À ce titre, elle est donc finançable par diverses aides. Il est alors primordial de ne pas se focaliser uniquement sur la levée de fonds privée, et d’aller chercher ce type d’aides.

telechargez_livre_blanc.png

Industrialiser en accord avec vos valeurs

« Je veux industrialiser vite et bien, mais en accord avec mes valeurs. » Voilà ce que l’on entend de plus en plus dans la bouche des dirigeants de start-up… et cela nous réjouit !
Certes, un partenaire industriel va vous aider à développer votre solution rapidement et à moindre coût, mais à quel prix ?

Lorsque Juliette a eu les fonds nécessaires pour financer l’industrialisation du verre connecté, elle s’est empressée de relancer les premiers prestataires contactés.

Elle leur a adressé un cahier des charges, à la réception des devis, elle a été surprise des écarts de prix. Alors, nous l’avons questionnée pour savoir comment elle comptait prendre sa décision.

Je me souviens l’avoir vue questionner en profondeur un prestataire reconnu, qui présentait un prix très intéressant, mais pour lequel elle gardait des réserves. Et pour cause : en creusant elle a découvert que l’entreprise n’était pas en mesure de lui garantir la provenance de certains matériaux, ni même les conditions de fabrication dans les pays d’origine.
La transparence et la traçabilité étant des valeurs clés pour Juliette, elle a préféré mettre fin à la relation commerciale.

Mettez au clair les valeurs qui sont au coeur de votre projet d’entreprise, et intégrez-les à votre cahier des charges. Cela vous servira à départager des prestataires qui auront des offres proches. Le travail sur les valeurs que nous avions réalisé en amont avec Juliette lui a permis de gagner du temps, et probablement de l’argent.

Mais évidemment cela ne suffit pas. Vous devez vous engager avec des partenaires qui accompagneront votre croissance !

Choisir les partenaires de votre développement

Quand on pense au développement d’une start-up, on pense à sa croissance dans la durée. Vos partenaires doivent donc être viables économiquement et pouvoir accompagner la montée en puissance de votre entreprise. Juliette avait trouvé un prestataire qui cochait toutes les cases, seulement il n’était pas en mesure d’assurer la production avec une qualité constante en cas d’accroissement soudain de la demande.

Vous devez aussi veiller à ne pas être trop dépendant d’un prestataire. Assurez-vous d’avoir un plan B si l’un d’entre eux vous fait défaut.

Verrouiller les contrats avec vos partenaires industriels

Nous avons convaincu Juliette de l’utilité d’établir des contrats solides avec ses partenaires, qu’ils soient sous-traitants ou distributeurs. En effet, il est primordial de revendiquer les droits de propriété intellectuelle avec tous les partenaires. L’enjeu ? Éviter que ces derniers proposent par la suite la fabrication ou la distribution de produits ou services très similaires ou identiques à des concurrents !
De la même façon, il est possible de négocier dans certaines conditions une exclusivité ou des clauses de non concurrence, afin de conserver le monopole pendant un certain temps.

La logistique pour distribuer les produits de votre start-up

La logistique est l’étape clé entre la fabrication et votre client.
Vos choix détermineront notamment les délais et coûts de livraison, le packaging, etc. Toute la chaîne de valeur est impactée.
Vous êtes éditeur d’application ? La question logistique sera vite traitée.

Vous commercialisez un produit physique ? Alors vous devez imaginer l’ensemble de la chaîne logistique. Pour cela, entourez-vous d’experts recommandés par votre réseau, et rencontrez des prestataires, qui vous feront prendre conscience de l’ensemble des contraintes. Quelle sera l’étendue de l’intervention de votre prestataire logistique ? Sera-t-il responsable du stockage de vos produits ?

Retrouvez toutes les étapes de la création de la start-up de Juliette !

*Class of Wine est un projet de start-up fictif, s’inspirant d’histoires vécues aux côtés d’entrepreneurs bien réels.

Articles similaires

MVP : le premier produit de votre start-up
Le 17.06.2019
par  Nolwenn BELLEGUIC  - Consultant(e)

Minimum Viable Product (MVP) : le premier produit de votre start-up

Le produit minimum viable a pour objectif de tester un premier produit auprès du marché et de l'ensemble des parties prenantes. Il regroupe les caractéristiques incontournables du produit et repose sur l'implication des clients potentiels pour le développer par la suite.
Business plan d'une start-up
Le 28.05.2019
par  Alexandre CHOPIN  - Consultant(e)

Business plan de votre start-up : comment convaincre les financiers ?

Le business plan est un outil incontournable qui permet d'orchestrer la stratégie imaginée par l'équipe pour convaincre les investisseurs de sa start-up. Il se compose de deux grands volets : la description du projet dans son ensemble et le prévisionnel financier.
Constituer l'équipe de votre start-up
Le 25.06.2019
par  Ladan DIRICKX  - Avocat(e) |  Alexandre CHOPIN  - Consultant(e) |  Nolwenn BELLEGUIC  - Consultant(e) |  Jérôme PERON  - Avocat(e)

Constituer l'équipe de votre start-up : associés, salariés ou prestataires ?

La constitution de l'équipe se prépare en amont en se posant les bonnes questions. Elle s'appuie sur la définition précise des postes dont vous avez besoins en identifiant les fonctions critiques. S'associer est aussi une possibilité, il est alors conseillé de rédiger un acte d'associés pour se protéger.
Contactez-nous