TGS

L’arrondi sur salaire, ou comment engager mes salariés dans une démarche de mécénat

Le 11.09.2018 0 commentaires
arrondi-sur-salaire

Véritable levier de mobilisation des salariés, la mise en place d’une démarche de mécénat renforce le sentiment d’appartenance à l’entreprise et fait de la solidarité un réel levier de performance. Parmi les dispositifs de mécénat existants, l’arrondi sur salaire s’impose comme une solution accessible à tous. Sa mise en œuvre suppose néanmoins une réflexion préalable sur les valeurs de l’entreprise, et un suivi rigoureux de l’impact des dons.

 

L’arrondi sur salaire : origine et principes de fonctionnement

« L’arrondi » est un dispositif innovant d’engagement solidaire, dont l’originalité tient dans son lien avec des actions de la vie courante. Déjà fortement développé au Royaume-Uni, son essor a été facilité ces dernières années par le développement de l’économie du partage (crowdfunding, financement participatif…) et l’émergence de solutions en ligne permettant une instantanéité des échanges.

Le principe de « l’arrondi solidaire » est plus connu sous la forme de l’arrondi en caisse, qui offre la possibilité au client d’une enseigne de distribution, au moment de régler ses achats, d’arrondir son panier d’achat à l’euro supérieur, au profit d’une association.  

Sur le même principe, l’arrondi sur salaire permet aux salariés d’arrondir leur salaire à l’unité ou à la dizaine inférieure, le solde étant reversé à une association choisie par l’entreprise. L’entreprise peut également doubler le montant du don. Avantage de taille : 66 % du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu pour le salarié, tandis que 60 % du montant de l’abondement est déductible fiscalement pour l’entreprise.

 

L’arrondi sur salaire, un outil pour fédérer vos collaborateurs sur un projet porteur de sens

L’entreprise est aujourd’hui indissociable de l’environnement avec lequel elle interagit. Elle associe aux besoins de performance économique, des dimensions sociales, sociétales et environnementales. Le secteur associatif, quant à lui, s’impose comme le lieu privilégié de l’innovation sociale. La rencontre de ces deux acteurs est une opportunité pour le développement des territoires et la valorisation des femmes et des hommes au travail.

Dans un contexte où les personnes recherchent un sens aux actions, l’implication des salariés volontaires dans des projets d’intérêt général à fort impact social devient un outil de motivation, de cohésion d’équipe. Plusieurs études récentes témoignent d’ailleurs d’une attente forte des salariés pour s’engager dans le cadre professionnel, et de l’impact positif de cet engagement, quand il existe, sur la performance de l’entreprise.  

Cette  démarche de partenariat n’est durable que lorsqu’elle est partagée par les salariés de l’entreprise. Un discours accessible et argumenté facilite donc l’adhésion en interne.

L’arrondi sur salaire apparaît alors comme un atout au service de la visibilité de vos valeurs, de la marque employeur et de la fidélisation des talents.

 

L’arrondi sur salaire : un outil pour structurer, sécuriser et pérenniser votre engagement sociétal

2 étapes fondamentales sont à respecter :

1. Sélectionner le projet bénéficiant de l’arrondi sur salaire

L’association peut vous proposer différents projets à soutenir. Il convient de mettre en perspective les valeurs fondatrices de l’entreprise et celles de l’association pour la cohérence du projet à soutenir. Il est également nécessaire de construire un argumentaire de communication. L’enjeu est de mobiliser les salariés pour susciter l’intérêt et l’adhésion au projet.

Un tiers extérieur peut alors intervenir pour :

> Une aide à la décision sur le choix du projet à soutenir
> La mise en place du dispositif arrondi sur salaire : l’entreprise sociale MicroDON propose une plateforme en ligne de gestion du don sur salaire
> Le lancement du dispositif et communication auprès des salariés
> La sensibilisation des collaborateurs au handicap et la signature de la Charte du Mécénat

2. Assurer le suivi du projet financé : une étape essentielle pour sécuriser la démarche

Il se traduit par une communication auprès des salariés sur l’état d’avancée du projet et par la vérification que les fonds alloués sont bien destinés au financement du projet. A ce titre, il est recommandé d’évaluer l’impact du don, pour l’entreprise et pour les bénéficiaires de l’action financée. La formalisation d’indicateurs d’impact pour l’entreprise et l’association permet l’évaluation de l’impact du don. Il s’agit de définir en amont de la démarche des indicateurs précis et partagés. A titre d’exemple peuvent-être mesurés :

> le lien d’appartenance des salariés à l’entreprise,
> le nombre de candidats à l’embauche ayant connaissance de la démarche citoyenne de l’entreprise,
> le  nombre de personnes accompagnées grâce au financement du projet,
> L’amélioration de la qualité de vie des bénéficiaires du projet financé.

Le pôle TGS France spécialiste du secteur associatif est aujourd’hui structuré pour faciliter et sécuriser les relations entre votre entreprise et l’association retenue.

Articles similaires

association
Le 01.12.2017
par  Sarah EL FOUNINI  - Consultant(e)

Consolider le modèle économique de l’association : les 3 conditions d’un modèle vertueux

Le modèle associatif a fortement évolué ces dernières années. Les attentes des différentes parties prenantes (financeurs, usagers, partenaires bancaires) sont de plus en plus fortes, la situation budgétaire des associations est de plus en plus tendue (baisse des subventions, incitation au regroupement…) Dans cet...
Contactez-nous