TGS

Business plan de votre start-up : comment convaincre les financiers ?

Le 28.05.2019 0 commentaires
Business plan d'une start-up

preambule_artitlce_start-up_4.png

Journal de Bord de Juliette

J’ai maintenant la certitude que mon projet va voir le jour, je me sens confiante ! Voilà plusieurs mois que je travaille mon réseau, et, en parallèle, le montage de mon dossier avec mes copilotes.

J’aborde maintenant la partie financière du projet. Mes 50 K€ ne vont pas suffire à financer l’intégralité du projet. Il va falloir trouver des fonds ailleurs, même si je ne suis pas toujours à l’aise pour parler d’argent ou vendre mon projet. Le business plan, je ne sais pas trop par quel bout le prendre. Mais allez, bien accompagnée, je vais y arriver !

La parole d'Alexandre Chopin, expert-comptable et spécialiste de l’innovation

Comme je l’ai dit à Juliette lors de ce rendez-vous de travail, le business plan est un outil, mais pas une fin en soi. Il doit permettre d’orchestrer la stratégie imaginée par l’équipe.

Les leviers de financement de l’innovation en France

En tant qu’entrepreneur, vous avez la chance d’avoir accès à de nombreuses aides en France. Les organismes qui auront besoin de votre business plan pour vous accorder des financements sont les suivants :
- Les plateformes de prêts d’honneur (Initiatives, Réseau Entreprendre...).
- La Banque Publique d’Investissement (BPI), les régions.
- Les Investisseurs privés.

Un conseil : laissez-vous le temps de la réflexion et de la recherche d’information, et faites-vous accompagner. Ainsi, vous maximiserez vos chances de succès.

Que comporte le business plan d’une entreprise innovante ?

Le business plan, c’est un dossier complet, précis et travaillé de votre idée.

On peut le scinder en deux grands volets :
- Un premier volet rédactionnel qui décrit, de façon précise, les composantes essentielles de votre projet : le marché, la concurrence, votre business model, la stratégie marketing et commerciale, la présentation de l’équipe, l’organisation, etc.
- Un second volet purement financier : le prévisionnel.

Dans le prévisionnel, on travaille sur différents aspects :
- Le besoin de financement au démarrage : matériel, recherche et développement, brevet, marques, etc.
- La stratégie d’embauches : communication, technique, vente, administratif, etc.
- Les charges fixes : en lien direct avec la stratégie d’embauches comme la taille des locaux, les dépenses de déplacement, les besoins en matériel, etc.
- La stratégie de communication. C’est un travail à part entière car le business en dépend beaucoup : salons, référencement, print, réseaux sociaux, etc.
- Le business model et les prévisions de chiffre d’affaires : taille de l’équipe de production, taille de l’équipe commerciale, budget de communication, etc. Veillez à prendre en compte la saisonnalité, le temps de pénétration du marché, ou encore les délais de règlements (et donc le besoin en fonds de roulement).

Le prévisionnel doit être compris par le dirigeant car il reflète sa vision, et il doit être à même de le défendre pour obtenir des financements.

Il faut avoir de l’ambition tout en restant cohérent et non utopiste. Lancer une entreprise innovante demande beaucoup d’énergie et de fonds au départ. Il ne faut pas sous-estimer les besoins financiers.

telechargez_livre_blanc.png

Comment bâtir le prévisionnel financier d’une start-up innovante ?

Le prévisionnel, plus que jamais dans un projet innovant, se construit par une stratégie de coût.

Pour bâtir son prévisionnel, le porteur de projet va devoir se renseigner sur différents coûts auprès de prestataires informatiques, d’industriels, d’agences de communication… C’est quelque chose que Juliette avait bien compris : nous travaillons ensemble, mais nous n’allons pas chercher l’information à sa place.

Dès que l’on parle d’innovation, l’autonomie est de rigueur, le porteur de projet doit s’impliquer et savoir parler des chiffres.

L’entrepreneur doit aussi garder en tête que, dans une start-up, l’innovation est structurelle.

Il n’est pas suffisant d’innover uniquement dans les premiers mois ! La dynamique d’innovation doit rester constante, sinon, gare au risque de se faire doubler par des concurrents plus à la pointe.

Juliette avait anticipé : en plus de son verre connecté, elle avait plusieurs idées d’avance pour poursuivre son développement. Elle les a exposées brièvement au banquier pour soutenir sa demande de fonds et le rassurer.

Du business plan à la stratégie de financement

Le prévisionnel fait ressortir des besoins de trésorerie, et permet d’élaborer la stratégie de financement :
- Quels apports du ou des fondateurs ?
- Quels apports complémentaires et où les trouver ?

En matière d’innovation, tout est à construire, il n’y a pas de référentiel. Cela permet d’expliquer plus librement les chiffres attribués aux différents postes de dépense pour les défendre auprès des investisseurs et des financiers. Il est donc primordial de réaliser un prévisionnel en totale cohérence avec la stratégie choisie.

Un business plan pour convaincre les financiers

Ce n’est pas réellement la rentabilité promise dans le prévisionnel qui permet de convaincre des financiers d’investir dans votre start-up. La raison est simple : ils savent à l’avance que le prévisionnel n’est qu’une hypothèse qui, dans la majeure partie des cas, ne sera pas réalisée. En revanche, il reflète une vision et les financiers miseront sur ce triptyque :
- Homme-équipe.
- Projet-marché.
- Stratégie.

Le prévisionnel n’est que le reflet financier d’une vision à 5 ans de votre projet et doit donc être en parfait accord avec la stratégie écrite dans le business plan : entrée sur le marché, plan d’action commercial, embauches, etc. C’est davantage sur la cohérence de l’ensemble que les financiers jugeront votre dossier, car le potentiel de rentabilité en découle

Que ce soit pour lever 50 K€ ou 1 M€, il faut véritablement consacrer du temps à votre business plan. Vous devez l’incarner. Certes, vos conseils pourront vous challenger.

Mais c’est votre rôle de dirigeant de détailler votre vision puis de maîtriser l’ensemble du dossier, éléments financiers compris, pour le défendre auprès des financiers.

 

Retrouvez toutes les étapes de la création de la start-up de Juliette !

*Class of Wine est un projet de start-up fictif, s’inspirant d’histoires vécues aux côtés d’entrepreneurs bien réels.

Articles similaires

Définition de la stratégie marketing d'une start-up
Le 21.05.2019
par  Nolwenn BELLEGUIC  - Consultant(e)

Stratégie marketing et commerciale de votre start-up : connaître vos cibles pour mieux vendre

La stratégie marketing et commerciale d'une start-up est incontournable pour connaitre ses cibles. S'engager personnellement dans la réalisation de cette stratégie et prendre le temps de définir son positionnement marketing sont très importants. Découvrez toutes les étapes allant de l'étude de marché à la communication...
business model d'une start-up
Le 17.05.2019
par  Nolwenn BELLEGUIC  - Consultant(e)

Business model : le socle de votre start-up

Le business model est essentiel pour votre start-up : il apporte une structure, une vision globale, une photographie à l’instant T au porteur de projet. C’est une méthodologie qui aide à formaliser son projet. Etre accompagné dans la formalisation de son business model est très portant : c’est comprendre les facteurs clés...
Les réseaux professionnels
Le 18.04.2019
par  Alexandre CHOPIN  - Consultant(e)

Réseaux professionnels : pourquoi et comment votre start-up doit y aller ?

Intégrer un réseau professionnel est une étape importante au lancement d'une start-up. Certains réseaux peuvent en effet vous permettre d'accélérer le développement de votre activité. Comment choisir les réseaux professionnels correspondant à vos besoins ? Quel temps y consacrer ?
Contactez-nous