TGS

Recrutement des franchisés : comment sélectionner le bon profil ?

Le 15.05.2018 0 commentaires
recrutement-franchises

Et si le recrutement de bons franchisés n’était finalement qu’une conséquence ? Notoriété de l’enseigne, satisfaction des clients, satisfaction des partenaires, excellence opérationnelle, ce sont les principaux attraits qui feront venir à vous les bons candidats. Les enjeux sont cruciaux pour l’image de l’enseigne et sa performance globale.

On parle depuis plusieurs années de l’expérience client. Aujourd’hui, l’expérience « collaborateurs » est au cœur de toutes les attentions. Il est désormais temps de se pencher sur « l’expérience franchisé ». Il s’agit de l’ensemble des interactions et expériences vécues au sein du réseau, dans les moments clés du parcours comme dans le quotidien professionnel, du recrutement jusqu’à l’éventuel départ.

Parce que comme pour un collaborateur, un franchisé satisfait, voire « engagé » s’il est très satisfait, devient un promoteur de la marque, un ambassadeur de l’enseigne, un moteur pour la performance.

 

Assurer les basiques du recrutement des franchisés

Le code de déontologie européen de la franchise est clair. « Le franchiseur sélectionne et n’accepte que les franchisés qui, d’après une enquête raisonnable, auraient les compétences requises (formation, qualités personnelles, capacités financières) pour l’exploitation de l’entreprise franchisée. »  Ainsi, la mise en place de procédures et d’outils de recrutement adaptés est stratégique pour :

> Gagner du temps.
> Optimiser les budgets de recrutement.
> Recruter le « Bon profil ».

Communication dynamique sur le site internet et les réseaux sociaux, procédures de recrutement parfaitement claires, outils opérationnels pertinents sont autant de pré-requis pour espérer séduire les candidats qui se présentent.

 

La cooptation pour recruter ses futurs franchisés

Mais tous les dirigeants de réseaux le disent, l’enjeu majeur est d’attirer des candidatures en nombre et de qualité. Depuis des années, aucune recette miracle n’a encore été trouvée. Renforcer son attractivité devient vital. L’expérience franchisé entre alors en jeu :

> La vision du réseau et sa stratégie sont-elles claires pour tous ?
> Les franchisés sont-ils satisfaits de leurs investissements ?
> Le lien entre franchisés et avec le franchiseur est-il solide ?
> Les partenaires sont-ils impliqués dans la vie du réseau ?
> Sont-ils satisfaits des outils, de la formation, de l’animation, de l’assistance ?

Si vous pouvez répondre oui à ces différentes questions, il reste à le faire savoir. La cooptation est sous-exploitée par les réseaux. Il convient de la formaliser avec des outils opérationnels, et surtout de la gratifier, de la valoriser. Vos clients, les salariés du réseau et les franchisés doivent être les ambassadeurs de votre développement et être récompensés le plus généreusement possible pour leur implication sur le sujet.

 

Les qualités et motivations du futur franchisé à la loupe

Pour détecter les qualités du futur franchisé, le franchiseur s’appuie sur des guides d’entretien complets, son intuition mais aussi sur des outils de positionnement personnels tels que VHA (Valeur Humaine Ajoutée). Il pourra alors détecter le potentiel du futur franchisé, ses forces, les sujets sur lesquels il aura besoin d’accompagnement. Il aura bien-sûr pris soin d’identifier les profils qui ont le plus de chance de réussir dans le concept.

Dans le parcours de recrutement, le franchiseur doit également creuser les motivations des candidats. Elles sont de trois ordres : économiques, psychologiques et collectives. Le candidat idéal est celui qui entend développer l’activité et en tirer un profit économique, qui s’engage dans la franchise pour les bonnes raisons (ça ne doit pas être une fuite ou une béquille faute de mieux) et pour qui l’enjeu collectif est important.

 

Evolution du franchisé : le graal de la prédictivité

Et si les franchiseurs étaient capables de porter un regard prédictif sur la potentielle évolution du franchisé dans le réseau ? C’est-à-dire de détecter ceux qui sont susceptibles de s’engager dans la durée, ceux qui ont le potentiel pour être multi-franchisé ? Cette évolutivité du franchisé est la clé de la pérennité d’un réseau. Pour la détecter, le franchiseur doit avoir un regard sans cesse renouvelé sur les franchisés du réseau, leurs attentes en fonction de leur maturité, leur progression, les raisons des départs. Une exploitation profitable à tous de la data « humaine » de l’enseigne.

Articles similaires

enquete-client-mystere
Le 04.04.2018
par  Emmanuelle BREMOND  - Consultant(e)

Enquête client mystère : comment faire gagner 20% de chiffre d'affaires à vos franchisés

Pourquoi le franchiseur demande-t-il une enquête client mystère ? La plupart du temps, lorsqu’un franchiseur commande une enquête client mystère, c’est qu’il perçoit que son réseau est en sous-régime. Il sent qu’il y a des points de progrès. Problème, il ne sait pas toujours où chercher ces axes d’amélioration.
franchiseur-parcours-client
Le 07.07.2017
par  Pascale PECOT  - Consultant(e)

Franchiseurs, révolutionnez votre parcours client !

Le digital a bouleversé le comportement des consommateurs sur le lieu de vente. Comment les réseaux de franchise s’adaptent-ils à ces évolutions ? Quelles sont les bonnes pratiques pour initier l’innovation dans le réseau ? Eléments de réponse avec Pascale Pécot, responsable de projets pour TGS France Consultants.
manuel-operatoire-franchise
Le 09.02.2018
par  Franck BERTHOULOUX  - Consultant(e)

Franchiseurs, passez du manuel opératoire à la base de connaissance !

La rédaction d'un manuel opératoire est obligatoire pour un réseau de franchise. La base de connaissances est un nouveau moyen de rédiger et mettre à disposition des franchisés ce manuel. Découvrez les conseils de Franck Berthouloux, consultant en Franchise, pour la rédaction du manuel opératoire.
Contactez-nous