Oui, c’est possible et d’ailleurs encouragé par la ministre du travail pour aider le secteur agricole.

En effet, pendant une période d'activité partielle, le salarié peut occuper un autre emploi sous réserve que son contrat de travail ne comporte pas de clause licite d'exclusivité. Ce cumul d'emploi devra être réalisé dans le respect des principes de loyauté et de non-concurrence et dans le respect de la durée maximale du travail. Les intéressés bénéficient alors de manière concomitante de l'indemnité due au titre de l'activité partielle et de la rémunération afférente aux emplois alternatifs(Doc. technique DGEFP août 2013, fiche n° 5.6.)

Le salarié doit informer son employeur de sa décision d'exercer une activité professionnelle chez un autre employeur pendant la suspension de son contrat de travail en précisant le nom de l'employeur et la durée prévisionnelle de travail(Doc. technique DGEFP août 2013, fiche n° 5.6.)

A l'issue de la période d'activité partielle, le salarié décide soit de reprendre le travail chez son employeur principal (il rompt alors le contrat de travail qu'il a contracté chez un autre employeur), soit de démissionner de son emploi initial(Doc. technique DGEFP août 2013, fiche n° 5.6.)

Dirigeants, employeurs, découvrez toutes les réponses aux questions que vous vous posez dans notre foire aux questions dédiée à la crise du Coronavirus.