Le sommeil, facteur important du bien-être du dirigeant d’entreprise

Le dirigeant d’entreprise a tout intérêt à optimiser son temps de sommeil pour être efficace. Temps de sommeil minimal, gestion du stress, pratique de la sieste... Découvrez tous nos conseils !

Partager sur :

Le sommeil est un sujet crucial dans nos vies quotidiennes. Son importance n’est plus à démontrer tant son influence sur notre activité journalière est omniprésente.

A la fois chef d’orchestre de la régulation de nombreuses fonctions métaboliques (glycémie, appétit, etc.), de la stimulation du système de défense immunitaire ou encore garant du bon fonctionnement des mécanismes de mémorisation et d’apprentissage, le sommeil impacte nos capacités physiques et intellectuelles. Et, en prolongement, notre productivité au travail.

Il semble donc logique que le chef d’entreprise, qui œuvre quotidiennement sur de multiples fronts afin d’assurer la pérennité de sa société, soit particulièrement sensible à la qualité de son sommeil.

Un temps de sommeil minimal pour une performance optimale

L’étude réalisée conjointement par TGS France, Harmonie Mutuelle et ViaVoice, aborde l’importance du temps de sommeil du chef d’entreprise sur l’indice de l’activité économique* de son entreprise.

Ainsi, en deçà de 6 heures par nuit, l’indice ne pointe qu’à 5,1 quand il atteint 5,6 pour un temps de sommeil d’au moins 7 heures. L’impact est donc conséquent et clairement mesurable. Pour autant, 49% des répondants à l’enquête déclarent dormir moins de 7 heures par nuit, la moyenne totale des sondés étant de 6 heures 30.

Comment expliquer cette corrélation entre temps de sommeil et performance du dirigeant ?

La réponse se trouve dans le bien-être. Comme évoqué en préambule, le sommeil possède un rôle fondamental sur notre performance physique et cognitive. Dans le cas d’un repos insuffisant, le premier effet facilement identifiable est la sensation de fatigue qui engendre somnolence et perte de vigilance.

Conséquences concrètes ? Être incapable de tenir le fil d’une réunion stratégique ou bien valider un BAT en passant à côté d’une grossière coquille. Si cette affirmation peut donner l’impression d’enfoncer une porte ouverte, c’est pourtant un b.a.-ba souvent sous-estimé par le dirigeant d’entreprise alors que sa concentration, et donc son efficacité, en est directement impactée.

Sans aller jusqu’à la fonction vitale du sommeil, dont une expérience américaine sur les rats en a prouvé l’indispensable nécessité, il est avéré que bien dormir participe au bien-être. Très bien, mais comment s’offrir la possibilité d’un temps de repos suffisant et d’une qualité optimale ?

Un bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle participe à la qualité du sommeil

Dormir suffisamment dépend de deux facteurs : garder du temps pour son sommeil et gérer son stress pour une bonne qualité de repos.

Le premier levier rejoint la gestion de son temps de travail. Le dirigeant doit savoir s’entourer des bonnes personnes, déléguer les tâches les moins stratégiques et externaliser certaines missions telles que la comptabilité ou la gestion de la paie.

L’économie réalisée sur son planning professionnel doit permettre de se dégager un temps suffisant pour une réelle pause nocturne.

Mais ce n’est pas tout ! Pour garantir un maximum de chance d’avoir un repos réparateur, il est conseillé de pratiquer une activité sportive régulière et de profiter de sessions récréatives.

Le stress est un ennemi bien connu du sommeil, et le sport permet d’évacuer son esprit et d’éliminer une bonne partie du flux négatif lié au travail du dirigeant. Car ce dernier est confronté à de multiples situations parfois génératrices d’angoisse et l’activité physique peut venir en inhiber les mauvais effets. Une situation un peu compliquée avec un employé couplée à une perte de contrat qui mine le moral ? Une course à pied en fin de journée devrait pouvoir atténuer l’impact mental.

Les loisirs, moments récréatifs passés en famille, amis ou tout simplement via des passions personnelles, possèdent aussi de bénéfiques retombées pour le bien-être du dirigeant : sérénité, humeur et réalisation de soi. Des ingrédients propices à la bonne qualité du sommeil de fin de journée.

La sieste, pratique complémentaire pour le repos du dirigeant ?

Si jongler entre la vie de famille, la trépidante aventure entrepreneuriale et les sports/loisirs réduit votre capacité à préserver un temps minimal de sommeil, un bon complément réparateur existe : la sieste. De nombreuses études en révèlent les bienfaits, y compris celle de la NASA.

La sieste est idéale pour les personnes qui ont des journées très longues, ce qui est évidemment le cas du chef d’entreprise, bien souvent au four et au moulin.

Trois types de sieste sont communément définis :

  • La sieste dite flash, de 1 à 5 minutes, qui peut sembler inutile de prime abord mais dont l’avantage est de venir compenser une nuit réellement trop courte (à répéter dans la journée) ;
  • La sieste de 20 minutes, dont l’objectif est de remplir sa jauge vigilance/concentration avant d’attaquer la seconde partie de la journée ;
  • La sieste de plus d’une heure, uniquement le week-end en cas de gros déficit de sommeil. Attention, utilisée à mauvais escient, elle peut venir perturber le sommeil nocturne.

On observe donc plusieurs possibilités de recharger ses batteries en fonction de son rythme de repos.

Il paraît évident que le dirigeant d’entreprise a tout intérêt à maîtriser et optimiser son temps de sommeil, pour être à la fois efficace et productif en journée.

La qualité du sommeil étant également essentielle, ses périodes plus personnelles doivent en partie servir à maximiser sa capacité à bien dormir, soit par le sport, soit par les activités ludiques. Et troisième point important : la sieste, de plus en plus utilisée en entreprise, est un réel outil de complément pour un bien-être optimum !

*Indice de l’activité économique : calculé à partir des réponses des interrogés sur les données économiques de leur entreprise (chiffres d’affaires, résultat, marge, trésorerie…). L’indice est calculé sur 10, la note moyenne se situe à 5,5.

TGS France accompagne les dirigeants

Conseil en organisation

En savoir plus

Rémunération du dirigeant

En savoir plus

Conseil en réflexion stratégique

En savoir plus